Du mardi 4 au samedi 8 juin 2013

C’est en Champagne que le G.R.P.M. s’est réuni, du 4 au 8 juin 2013, pour aller à la découverte d’une vingtaine de sites recelant en leur sein des peintures murales datant pour la plupart du XVIe siècle. Seule l’église Saint-Pierre de Bar-sur-Aube nous a plongés au cœur du XIIIe siècle avec la figure d’un saint peint sur l’une des arcades aveugles du chœur et restauré par Matei Lazarescu, ce dernier nous ayant fait l’honneur de sa présence pour nous expliquer sa délicate intervention.

Notre périple a débuté en l’église de la Nativité de Nogent-en-Othe, charmant édifice situé sur les hauteurs du village. Un magnifique programme peint s’est livré à nos yeux, pour lequel nous retiendrons un Jugement dernier au Paradis perdu et la présence rare et surprenante d’un saint Pierre de Vérone.

Parmi les représentations rares voire uniques que nous avons rencontrées, nous citerons également la généalogie de la famille Monstier à Chaource, Notre-Dame de Lorette à Chaserey, saint Adrien à Arsonval, sainte Marthe à Chappes, saint Blaise, les saints Côme et Damien à Magnant ainsi que des figures de saints très locales comme saint Gaond, saint Savinien et sainte Syre à Magnant, sainte Germaine à Arsonval et saint Edme à Meurville.


Nogent-en-Othe


Magnant

Une pléiade de saints ornait donc les parois des églises que nous avons visitées, chacun de ces intercesseurs témoignant d’une fervente dévotion populaire très ancrée dans les préoccupations quotidiennes de l’époque, à savoir la vie, la maladie, la mort et la vie après la mort : sainte Marguerite à Nogent-en-Othe, Cussangy, Coussegrey, Chappes, Beurey, Les Grandes-Chapelles pour les femmes enceintes ; saint Christophe à Arsonval, Cussangy, Metz-Robert, Nogent-en-Othe, Chappes et saint Roch à Landreville contre la peste ; sainte Barbe à Chappes, Beurey, Cussangy, Magnant, saint Edme à Meurville et saint Nicolas à Nogent-en-Othe, Cussangy, Polisy, Landreville, Magnant contre la mort subite et la résurrection des enfants morts-nés, pour ne citer que quelques exemples.

Et le thème de la Rencontre des trois morts et des trois vifs, cher à nos membres, n’était pas en reste, avec en particulier une récente et monumentale découverte en l’église de Mœurs-Verdey (Marne).


Landreville


Mœurs-Verdey

Au cours de cet itinéraire riche en découvertes, les maires se sont montrés très impliqués et préoccupés par la préservation de leur église, ce qui a donné lieu à des échanges nourris sur les problématiques de la conservation et de la restauration des peintures murales.