Du jeudi 19 mai au dimanche 22 mai 2011

En mai 2011, le GRPM est parti à la redécouverte des peintures murales du Bas-Berry, région, correspondant globalement à l’actuel département de l’Indre et offrant un large éventail de peintures murales médiévales.

La première journée – avec la visite des églises de Beaulieu, de Roussines et de la collégiale de Saint-Marcel – a été centrée autour de Gargilesse, dont la chapelle castrale, devenue église paroissiale, présente plusieurs campagnes décoratives dans l’église haute et surtout une vaste crypte avec des peintures s’échelonnant du XIIIe au XVIe siècle, et des programmes iconographiques d’un grand intérêt.


Gargilesse


Vic

Après la présentation et l’étude de la fameuse église Saint-Martin de Vic, chef d’œuvre de la peinture romane, le groupe s’arrêta pour étudier plusieurs autres ensembles des environs : église de Lourouër-Saint-Laurent (peintures du XIIe au XVIe siècle), ancienne église de Thévet-Saint-Julien, aujourd’hui propriété privée, qui a subi les vicissitudes du temps et garde quelques vestiges de ses peintures du XIIe siècle, et enfin l’église de Pouligny-Saint-Martin (peintures du XIIIe siècle).

Michel Maupoix, auteur de l’ouvrage intitulé Peintures murales de l’Indre : de la couleur au symbole révélé (Châteauroux, Rencontres avec le patrimoine religieux en région Centre, 2004), nous a accompagnés le troisième jour lors des visites aux environs du Blanc : églises de Douadic, Pouligny-Saint-Pierre, Saint-Aigny et Chalais et chapelle de la commanderie de Plaincourault à Mérigny.


Douadic

Au cours de ces rencontres 2011, le groupe a inauguré une méthode de travail qui s’est révélée efficace en établissant, pour chaque édifice, trois temps de réflexion : présentation par un des membres du groupe, de l’édifice et de ses peintures à partir des études existantes, puis discussion collective devant les oeuvres, et enfin synthèse / analyse critique (par un autre membre) de l’apport des Rencontres.

( Didier Jugan)